Un métier d’art spécialisé sur les matières en verre, le vitrailliste est appelé à réaliser des commandes particuliers ou à restaurer des vitraux. Salarié d’une entreprise ou auto-entrepreneur, le métier s’annonce encore très prometteur. Il exigence cependant de nombreuses qualifications et la moindre négligence peut être très pénalisante dans le domaine. Compétence, habileté et patience sont de rigueur et constituent des atouts indéniables. Pour vous aider à faire carrière dans le métier, voici quelques conseils.

Le profil et les compétences requises

Les vitraux sont considérés comme des œuvres d’art à part entière, souvent exposés dans les grands monuments, églises, édifices commerciales et même dans des résidences.  En tant qu’artiste et artisan, le vitrailliste doit ainsi avoir une grande sensibilité artistique, le sens de la créativité et la passion. Il doit se consacrer à la création en fonction de sa demande clientèle, à la reproduction d’œuvre, à l’entretien ou même à la restauration. Une parfaite connaissance de la culture et de l’histoire de l’art est exigé, outre l’interprétation des symboles et une compétence en dessin graphique, picturale ou peinture.

Les formations à suivre

Tout vitrailliste doit suivre des formations particulières pour compléter son savoir-faire ou débuter dans le domaine. De nombreuses écoles d’art proposent un cursus spécifique d’une durée de 2 à 7 ans selon la volonté de l’étudiant. Le niveau 5 est le CAP arts obtenue après 2 ans de formation, le BMA verrier décorateur et le Master conservation et restauration des patrimoines culturels. Parmi les établissements de formation, le plus célèbre est l’école nationale supérieure des arts appliqués à Paris.

Les débouchés et évolution de carrière

Du point de vue générale, les débouchés sont considérés comme relativement faibles, cependant dans les pays riches en patrimoine vitraux comme la France, les vitraillistes peuvent espérer une grande d’évolution de carrière. Travailler dans les ateliers en tant qu’auto-entrepreneur, salarié dans les grandes entreprises ou enseignants universitaires, le jeune universitaire vitrailliste peut gravir rapidement les échelons professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *